Passeur d’espérance

Accueil > Donateurs > Devenir Entreprise Mécène

Esperancia : un engagement sociétal

Pourquoi une entreprise peut-elle avoir intérêt à participer à un fonds de dotation comme Esperancia ?

La fin de L’Etat providence

  • Les Etats et les collectivités nationales englués dans les déficits abyssaux des finances publiques ne peuvent plus à eux seuls subvenir au besoin de redistribution des richesses et de soutien des populations sensibles
  • Créatrices de richesse et de valeurs, les entreprises sont obligées d’être parties prenantes à leur écosystème et doivent aujourd’hui suppléer l’Etat-Providence dans une partie de son rôle non régalien.
  • C’est le sens de la RSE qui place les entreprises d’aujourd’hui face à leurs responsabilités sociales, sociétales, environnementales et humanitaires.

La RSE (responsabilité sociale de l’entreprise) est perçue comme « la contribution de l’entreprise au développement durable dans sa triple dimension, économique, sociale et environnementale ». Elle a été posée dans un rapport de l’ONU et définit comme un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

  • • Parmi ces questions sociétales le thème de l’Education devient central

En 2014, 180.000 jeunes « décrochent » soit environ 25 % d’une classe d’âge. Les « décrocheurs » sont ces jeunes qui sortent du système scolaire après le Collège, sans aucune chance de poursuivre une formation même professionnelle et qui se retrouveront à l’âge adulte sans aucune qualification.

« La stratégie du cœur au cœur de la stratégie ».

  • Il ne peut exister d’entreprises florissantes dans un désert économique et social.
  • le débat sur l’arbitrage entre performance économique et engagement sociétal semble dépassé ; il est aujourd’hui reconnu qu’une politique d’engagement sociétal est créatrice de richesses.
  • la crise économique de 2007 dont nous ne sommes pas réellement sortis a sensiblement modifié le point de vue des entreprises sur la question de leur engagement. Le concept « business of business is business » (Milton Friedman) est clairement battu en brèche au profit du concept de la triple responsabilité comptable de l’entreprise économique, sociale et environnementale.

Dans une enquête Ifop/la Poste menée auprès de 300 entreprises, 88 % des chefs d’entreprise de plus de 5000 salariés considèrent que « la crise financière et économique va conduire les entreprises à renforcer leurs actions de développement durable. »

  • les clients d’une entreprise sont maintenant sensibles à la prise en compte d’une politique RSE.

Selon une enquête du cabinet McKinsey, 65 % des consommateurs en 2007 et 87 % en 2012 s’accordent sur la proposition suivante : « je suis prêt à substituer une marque à une autre à qualité et prix identiques si cette marque est associée à une cause d’intérêt général »

  • Parallèlement les salariés des entreprises sont en quête de sens. Or le sens ne peut plus reposer que sur la seule force du discours. Il doit s’appuyer sur des actes.

Dans une enquête récente CSA/le Cercle du leadership les jeunes diplômés interrogés sur la question : « dans quelle entreprise voudrez-vous travailler demain ? », citent en premier à 57 % (parmi quatre propositions possibles) : « une entreprise qui inscrira son action dans la durée, dans le développement des hommes et dans la cité. »

Dans une autre enquête menée en 2003 par Stanford University, auprès de 300 étudiants en MBA aux Etats Unis et en Europe, 97 % d’entre eux déclarent être prêts à renoncer à un avantage en termes de salaire pour rejoindre une entreprise ayant une réputation en matière de RSE.

Un cadre juridique qui favorise l’engagement social

  • • Le fonds de dotation est un outil innovant de financement du mécénat, créé par l’article 140 de la loi n° 2008-776 du 4 aout 2008 de modernisation de l’économie, qui combine les atouts de l’association loi de 1901 et de la fondation, sans leurs inconvénients. Doté de la personnalité juridique, le fonds de dotation est constitué d’une allocation irrévocable de biens pour la réalisation d’une mission ou d’une œuvre d’intérêt général. Il collecte des fonds d’origine privée, qu’il peut soit constituer en dotation dont il utilise les fruits, soit consommer pour accomplir sa mission. Il peut mener lui-même cette mission, ou financer un autre organisme d’intérêt général pour son accomplissement.
  • Le fonds de dotation bénéficie du régime fiscal du mécénat.
    • Les particuliers qui consentent des dons au profit d’un fonds de dotation peuvent ainsi bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu (IRPP) à hauteur de 66% du montant des versements, dans la limite de 20% du revenu imposable.
    • Les entreprises qui consentent des dons au profit d’un fonds de dotation peuvent quant à elles bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 60% du montant de leurs versements, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaire.

La réponse Esperancia en faveur de l’insertion et de l’éducation

  • Le fonds de dotation Esperancia a été créé en 2012 à l’initiative de Jean-Paul Béchu, fondateur et Président de Nameshield.

Nameshield se positionne aujourd’hui comme un expert en stratégie de protection et de valorisation des actifs immatériels, marques et noms de domaines.

Elle offre à ses clients des solutions de protection de leurs marques sur internet, de nommage, d’enregistrement de noms de domaines, de protection contre le cybersquatting et de protection de la propriété intellectuelle, de réalisation d’audits de leurs portefeuilles de marques et d’analyses des menaces existantes.

  • Celui-ci a pour vocation de financer des projets associatifs destinés a protéger et accompagner les enfants et les jeunes adultes défavorisés dans leur développement afin de leur permettre de devenir des adultes autonomes, financièrement et capables de prendre toute leur place dans la Société.
  • Le fonds est aujourd’hui financé pour partie par Nameshield, pour partie par des donateurs privés. Il trouve sa racine auprès d’entreprises de la région d’Angers où se trouve le siège de Nameshield mais à vocation à élargir son influence au plan national.
  • Il a engagé une action majeure en 2013 en collaboration avec les Apprentis d’Auteuil pour favoriser l’insertion professionnelle d’une classe entière de jeunes issus des zones sensibles.

A qui s’adresse Esperancia

  • Le fonds de dotation Esperancia est particulièrement adapté pour répondre aux demandes des TPE ou des PME qui n’ont pas l’ambition ni les moyens de se doter de leurs propres fonds ou fondation.
  • Il s’adresse également à de grandes entreprises qui découvrent l’engagement sociétal et veulent mutualiser leur engagement pour bénéficier du soutien, de la vision et du support d’entreprises ayant déjà éprouvé le modèle.
  • Il s’adresse enfin à des particuliers qui souhaitent s’associer à une œuvre d’intérêt général.

L’impact pour votre entreprise

  • En participant au fonds de dotation Esperancia votre entreprise s’inscrit dans une démarche RSE valorisante aux yeux de ses clients, fournisseurs et salariés et améliore ainsi son empreinte sociétale
  • En participant à une action en faveur de l’éducation et de l’insertion de jeunes, elle participe à une action devenue essentielle pour l’amélioration de l’emploi facteur de réussite économique et de cohésion sociale.

88% des jeunes ayant suivi un apprentissage trouvent une situation professionnelle stable en moins d’un an.

  • En s’adossant à un fonds de dotation à taille humaine, votre entreprise ne serait pas diluée dans un vaste ensemble mais pourrait au contraire intervenir au Conseil d’administration et peser ainsi sur les décisions et orientations qui seraient prises.
  • Vos propres salariés pourraient être associés aux actions menées en fonction de leurs compétences en matière d’éducation et amplifier ainsi l’engagement de votre société en en faisant un axe de mobilisation interne.

Comment ?
Bénéfices de votre engagement